La valse lente des tortues

10 Avr

 La valse lente des tortues

Katherine Pancol

Quatrième couverture

Ce livre est une bourasque de vie…

Un baiser brûlant du seul qu’on ne peut embrasser.

Deux bras qui enlacent ou qui tuent.

Un homme inquiétant, mais si charmant.

Une femme qui tremble et espère ardemment…

Un homme qui ment si savamment.

Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour.

Des adolescents plus avertis que les grands…

Un homme qui jouent les revenants.

Un père, là-haut dans les étoiles, qui murmure à l’oreille de sa fille…

Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage.

Des personnages qui avancent obstinément comme des petites tortues entêtées qui apprendraient à danser lentement, lentement dans un monde trop rapide, trop violent…

Attention!  Lire ce qui suit peu diminuer le plaisir de la lecture du premier tome «Les yeux jaunes des crocodiles»

Mon avis

Voici un tome que j’avais bien hâte de lire, surtout que j’ai fait cette lecture en compagnie de ma jumelle blogueste Élodie.  Ce fut donc encore une fois une lecture très charmante.  Même si c’est un roman assez volumineux, il se lit vraiment très vite ce qui me surprend même, j’ai enchaîné les pages une derrière l’autre et lorsque j’ai atteint la cinquième (et dernière) parties j’ai lu quasiment sans arrêt les deux cents pages qui mènent jusqu’à la fin.

J’ai entamé cette lecture avec un réelle bonheur de retrouver les personnages où on les avait laissé dans «Les yeux jaunes des crocodiles», j’avais bien hâte de savoir comment réagirais Iris au fait qu’Hortense ait dit la vérité au sujet du roman.  C’est donc une Iris brisé que l’on retrouve.  Elle est maintenant internée dans une clinique, elle n’a vraiment pas pris cette trahison, comme elle dit, de Joséphine.  Et lorsque cette dernière vient la voir Iris est vraiment mesquine et la renvoie d’où elle vient.

Joséphine habite maintenant à Paris, elle n’aime pas vraiment ça et elle s’ennuie énormément de son ancien quartier de Courbevoie.   Surtout lorsqu’elle revient à la maison et qu’elle se fait attaquer.  Est-ce que quelqu’un lui en veut?  Elle a déménager pour Hortense qui souhaitait tellement vivre à Paris, mais maintenant que c’est fait Hortense est partie habité à Londres pour suivre des cours de mode dans une prestigieuse école.  Parce que ce qu’Hortense veut elle l’obtient, mais on comprend beaucoup mieux Hortense dans ce tome et elle n’est plus l’adolescente qui répond très impoliment à sa mère.  J’aime beaucoup ce personnage qui a très bien évolué.  Par contre, il y a des personnages, qu’on ne peut aimer, Henriette, la mère de Joséphine et Iris, est plus affreuse que jamais.  Elle a dans l’idée de se réapproprié Marcel, qui lui file le parfait bonheur avec sa Josiane et son petit Junior.

Finalement, j’ai beaucoup apprécier cette suite, retrouvé Joséphine et son 12 ième siècle, même si parfois je la trouve un peu naïve ou qu’elle ne se pose pas assez de question mais bon c’est un personnage que j’apprécie quand même.  Joséphine, parce qu’elle est toujours aussi généreuse, adopte un gros chien laid, mais tellement attachant et mon petit coeur d’amoureuse des animaux fut totalement comblé.  Il se passe beaucoup de chose, il y a beaucoup de mystère et de chose étrange, que l’on devine parfois ou qui reste assez mystérieuse jusqu’à la dernière partie.  L’auteur a inclus un peu de surnaturelle dans l’histoire et c’est la seule chose que j’ai vraiment moins apprécié.  J’ai trouvé que le reste du roman était tellement normal, que nous sortir ça en plein milieu, ça faisait bizarre, mais c’est vraiment le seul défaut parce que sinon la lecture est vraiment très agréable.

Il me reste donc seulement un tome à lire, «Les écureuils de Central Park sont triste le lundi», que je vais lire c’est certain.  Ensuite peut-être que je lirai d’autre roman de l’auteur, on verra bien.

Publicités

4 Réponses to “La valse lente des tortues”

  1. Elodie 12 avril 2012 à 04:56 #

    Quelle lecture encore un coup !!! J’ai hâte de savoir le dénouement …
    Tiens-moi au courant lorsque tu voudras attaquer car il attend sagement dans ma bibliothèque 😀
    Bisous ma chouchou ^_^

    • cloange 12 avril 2012 à 09:29 #

      Oui inquiète toi pas moi aussi j’ai hâte de connaître la fin de toute cette histoire, d’après le titre du prochain je crois qu’on aura plus de Gary qu’en penses-tu?

  2. Elodie 20 avril 2012 à 15:45 #

    oh oui moi aussi je pense qu’on va beaucoup parlé de lui !!! J’espère qu’il va pas mourir … car les croco c’était Antoine et les tortues c’était Hervé … tu crois pas ?
    En tout cas, il faut que je me bouge un peu les fesses car je n’ai toujours pas fait ma critique du livre.

    • cloange 23 avril 2012 à 16:22 #

      Oh lala! j’avais pas pensé à ça. J’espère moi aussi qu’il lui arrivera rien!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :