Parce que je fus traumatisée

1 Juin

Je vous avais un peu laissé tomber cette semaine, mais je n’avais pas de nouveau livre à vous partager, mais quand même j’avais envie de venir vous raconté un petit moment de ma vie de maman, mais qui est tout de même lié à la lecture.

Je vous ai déjà parlé que j’aime bien lire quelques histoire à mes filles.  La plupart du temps se sont des livres qu’elles se sont choisi elle-même à la bibliothèque et des fois c’est des drôle de trouvaille.  D’ailleurs des fois, ma plus vieille me ramène des livre religieux racontant la vie de certain saint, nous qui ne sommes vraiment pas pratiquant…

Cette fois, c’était l’histoire du Petit Poucet, que j’avais déjà lu, il y avait très longtemps parce que les éléments me revenait en les lisant.  Je ne sais pas si c’est le fait que je suis maintenant maman, ou que j’approche dangereusement de la trentaine (deviendrai-je une adulte raisonnable?)  Mais bon cette histoire m’a un peu traumatisé.

Premièrement, dès le début les parent n’ayant plus d’argent décide d’abandonné leur sept garçon dans la forêt (scénario déjà vu dans Hansel et Gretel en plus).  Bon est-ce qu’on pourrait m’expliqué comment abandonné ses enfants dans le milieu des bois pour qu’ils se fassent  mangé par les loups est moins cruelle que d’avoir de la difficulté à les nourrir?  En plus quand le Petit Poucet ramène ses frères à la maison grâce au petit caillou la première fois les parents venaient d’avoir de l’argent et donc pouvait les nourrir encore un peu!!!

Mais il y a pire, lorsque la pauvreté fut revenu les parents décidèrent encore de les perdre dans la forêt.  Même s’il avait regretté le dernier coup!!!  Et cette fois, ils ferment la porte à clé pour être sûr que le Petit Poucet ne ramasse pas de roche, il prend du pain et les oiseaux le mangent et finalement ils sont vraiment perdus.  Bon c’est comme Hansel et Gretel.

Maintenant, voici la différence entre les deux contes et c’est là que c’est de pire en pire.  Je ne sais pas si c’est parce que je connais plus l’histoire de Hansel et Gretel que ça me traumatise moins mais je crois que celle du Petit Poucet est pire.  Alors nos sept petits garçons sont perdus dans les bois, mais le Petit Poucet qui est franchement brillant (je crois que ses six frères ne sont franchement pas des lumières!!!) décide de monter au sommet d’un arbre et il voit la lumière d’une chaumière.  Malheureusement, pour eux, c’est la maison d’un ogre qui mange des petits garçons (non mais quand on n’a pas de chance).  Mais usant d’un peu de ruse, la femme de l’ogre qui est gentille (elle le regrettera peut-être) dit à son mari d’attendre au lendemain pour les tuer puisqu’il a des amis (ogre) qui viennent manger et que pour ce soir il a un mouton entier sur le feu (je ne savais pas que les moutons était de la nourriture d’ogre).  Maintenant, l’histoire prend une tournure de film d’horreur bien sanglant (et c’est la réflexion que j’ai eu et je me dis que ce n’est pas normal d’avoir ce type de réflexion quand tu lis une histoire pour endormir tes filles de 3 et 6 ans!!!)  Alors la femme
envoie les sept garçons dormir dans la même chambre des sept petites ogresses (qui, quand même l’auteur prend la peine de mentionné, sont déjà très méchante).  Alors encore une fois le futé Petit Poucet décide de changé leur bonnet contre les couronne des ogresses.  Et quand l’ogre, décide finalement de pas attendre au lendemain pour tuer les garçons, vient et dans le noir se fiant au couvre-chef ÉGORGE ses propres filles.  Pour être sanglant c’est sanglant.  Et ma fille, de dire Ouf il a tranché la tête aux filles et pas au garçon!!!!  (Non mais qu’elle belle leçons à donner aux enfants.)

Et Finalement, le Petit Poucet use de plusieurs ruse pour voler les bottes de sept lieu à l’ogre et tous sont or et reviens chez ses parents (les abandonneur d’enfant seront pardonné!!!) les bras chargé de tous ces trésors.

Je ne sais pas si c’est juste moi, mais que pensé vous de cette BELLE histoire pour enfants?

Peut-être qu’à l’origine les contes de Grimm et de Perrault n’étaient pas destinés pour les jeunes lecteurs?

J’ai bien hâte de voir ce qu’elles me ramèneront de la bibliothèque pour le moment c’est des livres de Disney qui sont pas trop mal habituellement, même si il y a des méchants, il ne tranche la tête de personne (Bon sauf la Reine de cœur qui le dit souvent, mais elle ne le fait pas LIVE).

Publicités

8 Réponses to “Parce que je fus traumatisée”

  1. Vanadyssia 1 juin 2012 à 13:06 #

    Il me semble qu’à l’origine, les contes de Grimm et de Perrault étaient plus des contes de morale destinés aux adultes, ce qui explique l’extrême violence et les choses plus que glauques qui s’y passent. Après, je dois avouer que la morale dans le Petit Poucet, je la cherche encore. ^^

    • cloange 1 juin 2012 à 13:29 #

      Peut-être qu’il est bien d’être futé dans la vie!!! Mais l’égorgement d’enfants (même des ogresses) j’avoue que j’avais trop l’image des sept enfants avec la tête couper plein sang… très glauque!!!

  2. carotte 1 juin 2012 à 14:53 #

    Ses pas une très belle lecture puis la morale elle est ou que si tes futé tu va pas te faire tuer genre.

    • cloange 1 juin 2012 à 15:06 #

      Oui ou abandonné vos enfants dans la forêt et il reviendront avec plein d’argent 😛

  3. Touloulou 7 juin 2012 à 18:02 #

    C’est drôle, j’ai lu Hansel et Gretel à un petit garçon que je babysitte il y a quelques jours et j’ai pensé à ça…
    Les contes sont durs, violents et on se demande si c’est approprié pour les enfants. Mais j’avais lu un article sur ce sujet, un psy interviewé disait que les enfants ont besoin de ce genre d’histoires, parce qu’elles parlent de sujets graves (notamment la mort) et de leurs angoisses (si mes parents ne m’aiment pas et m’abandonnent ?), et que c’est important de ne pas les balayer ou les édulcorer, car ils ont tout à fait conscience que le monde dans lequel ils vivent n’est pas facile, mais pour autant ils peuvent faire la différence entre un conte et la réalité.
    C’est un peu comme les adultes qui aiment les films d’horreur pour se faire peur… Bref, des tas d’enfants lisent des contes depuis longtemps et encore personne n’a déclaré être devenu serial killer après avoir lu le Petit Poucet !
    Pour moi la morale est que c’est la personne qui se sert de son cerveau qui réussit… c’est ce que j’ai remarqué dans les contes que j’ai lu avec ce petit garçon en tout cas !
    En plus je trouve ce genre de contes souvent de bien meilleure qualité dans l’histoire que d’autres livres, ce sont des histoires qui marquent.

    • cloange 7 juin 2012 à 18:42 #

      En fait, j’adore vraiment lire toute sorte d’histoire et je ne censure pas grand chose à mes filles. Je leur explique pas mal tout, comme on élève des animaux on est confronté à la mort et on ne parle jamais de voyage ou de «il fait dodo», c’est plutôt il était malade ou vieux et il est mort.
      Et puis j’ai toujours bien aimé les contes de Grimm et j’avais déjà lu le petit Poucet, mais j’ai comme réalisé comment c’était gore tout d’un coup, mais bon ça ne m’empêchera pas de leur en relire!! Et puis c’est vrai que le Petit Poucet il est pas mal futé et s’en sort très bien j’ai bien aimé comment il s’en sort.
      En tout cas merci d’être passée et de m’avoir laissé un petit mot j’adore ça 🙂

  4. lasurvolte 8 juin 2012 à 18:21 #

    Les contes de Perrault sont les premiers contes destinés aux enfants (c’est même lui le premier à enfin s’intéresser à la lecture enfantine parce qu’à cet époque les gosses c’était des adultes miniatures et en plus on pensait qu’ils ne ressentaient pas la douleur lol) ! Il faut savoir que les contes sont souvent super violents (bah ouais) mais que les gamins arrivent à travers cela à affronter la vie (ouais ça paraît bizarre mais j’ai étudié en cours ce genre de trucs et c’est plutôt vrai) donc comme l’a dit Touloulou. Y a toute une psychanalise des contes de fées et même si ça peux te traumatiser, je ne pense pas que ce soit mauvais de les raconter aux enfants. J’ai adoooré décortiqué les contes.

    Et puis les héros de contes sont souvent des enfants et ils sont astucieux. Petits, moches, ou pauvres, ils finissent toujours par réussir à s’en sortir, l’enfant lui aussi pourra donc se sortir de ses problèmes. Ouais bon je vais arrêter mon cours là hein, sinon je te refais tous mes cours de fac et ensuite d’IUFM.

    Je veux pas dire mais le petit chaperon rouge c’est quand même l’histoire d’un viol 😀 (ou si on le prend autrement « de la première fois » méfiez vous du loup, disait Perrault). Le petit poucet est un de mes contes préférés (et il vient en premier d’ailleurs).

    Sinon y a les contes d’Andersen, un peu moins gore, mais qui se terminent jamais bien.

    AH ! Et puisqu’on parle du petit poucet, essaie l’enfant océan de Jean-Claude Mourlevat (c’est un genre de remake mais en plus gentil :D) et il est juste magnifique (et puis les six frères sont un peu plus futés !)

    • cloange 11 juin 2012 à 15:52 #

      Merci pour toute ses infos, en fait j’aimerais bien mettre la main sur tout ses contes (les originaux) ça serait intéressant de les lires avec une vision adulte, parce que comme ses des histoires qu’on connait depuis notre enfances on les voit plus comme des contes pour enfant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :