Parce que je suis divergente, de retour en 1996 avec des zombies…

10 Juil

J’ai finalement terminé Insurgés de Veronica Roth le deuxième tome de la saga Divergence.  Et comme je l’ai dit dans mon dernier billet cette saga me laisse divergente parce que j’aime beaucoup l’idée de base du roman mais Tris ( la personnage principale ) m’énerve pas mal surtout sa relation avec  Tobias donc du coup je passe du chaud au froid d’un chapitre à l’autre.  Mais comme toute bonne saga la fin donne très envie de lire la suite malgré tout.

Après cette lecture je n’a avais qu’une envie c’était de me jeter sur le premier tome du journal d’Aurélie Laflamme de India Desjardins.  Et j’ai adoré!

Couverture Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 1 : Extraterrestre... ou presque !

À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent aucune affinité avec personne. Depuis le décès de son père, sa mère est un vrai zombie, mais la voilà soudainement qui revit (et qui va même jusqu’à porter des dessous affriolants!). Pourrait-il y avoir un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l’école? (ou-ach!) Quant à sa meilleure amie, Kat, l’amour lui ramollit complètement le cerveau. Pas question de s’y laisser prendre, elle aussi! Mais personne n’est à l’abri d’un coup de foudre…
Et au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu’une choses, trouver sa place dans l’univers.

Sérieusement, j’adopterais Aurélie sur le champ, elle est drôle, a de la répartie, une imagination débordante…  J’ai adoré ma lecture, j’ai passé un super moment j’ai beaucoup, beaucoup ri et j’ai pleuré à la fin… tout comme dans l’adaptation ciné qui est assez fidèle.  Alors Aurélie a 14 ans et elle commence son secondaire 3.  Le livre est écrit à la manière d’un journal séparé en quatre partie pour les mois de septembre à décembre, qui eux sont séparé selon la journée et même l’heure dans la journée.  J’ai bien aimé cette mise en page.  Bien sûr vu mon âge avancé je suis loin de vivre les même préoccupation qu’Aurélie, mais ça m’a rappelé mes années d’adolescente.  Donc retour en septembre 1996 (preuve de mon âge avancé) j’ai 14 ans et je suis en secondaire 3, j’ai ressortie mon journal intime et j’ai relu les quelque entrée de l’automne 1996 (je n’était pas très assidue dans l’écriture de mon journal contrairement à Aurélie)  Alors en gros, je parle de mon cours de Français de certains garçons dans mon cours de Français (il faut donc y comprendre que c’était le seul cours où je voyais du potentiel masculin), je capote sur ma note dans mon cours de français (peut-être due au potentiel masculin dans le dit cours)(Et puis je n’ai aucun souvenir d’avoir eu de la difficulté en français), je capote sur le fais que si je réussi pas à amélioré ma note en français que «Mom va capoté»(Là encore aucun souvenir que ma mère s’inquiétait de mes notes, ni que je l’appelais Mom).  Et puis finalement, en décembre j’avais commencé à être bénévole pour le club de hockey de ma ville, ce qui impliquait de mettre une étampe sur la main des gens à leur arrivé, de regardé les match de hockey, de bavé sur le potentiel masculin de l’équipe de hockey, et de boire de la slush (à la cuillère parce que en hiver de la slush ça fond pas et si tu la boit à la paille tu te ramasse avec juste de la glace à la fin(truc de buveuse de slush professionnelle))

Alors c’est une saga que je recommande bien sûr à tout le monde que tu sois adolescente ou pas je crois que tout le monde peu aimé si tu as vu le film et que tu as aimé bien c’est sûr que tu vas aimé le livre parce que c’est comme le film mais en mieux 🙂

Il me tarde de découvrir la suite 😀

Quand j’ai eu terminé ce livre quoi de mieux que quelques BD de zombie.  Alors j’ai continué ma lecture de Walking Dead j’ai lu les tome 2 à 4.  J’adore toujours autant et l’auteur nous amène à comprendre que dans un monde envahit par les zombies ce n’est quand même pas les seuls de qui on doit ce méfier.

Comme je suis en feu en ce moment et que je lis presque plus vite que mon ombre, en tout cas je lis plus vite que je publie ici 😉

J’ai aussi lu L’Élite de Kiera Cass

Couverture La sélection, tome 2 : L'élite

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

Un très bon deuxième tome, malgré le fait qu’América change d’idée au deux secondes(pas sans raison selon mon avis).  Ce n’est pas un coup de cœur mais j’aime beaucoup l’écriture de l’auteur et ce fut un bon moment de lecture.  Je tenterai de lire la suite prochainement.

J’ai ensuite découvert un autre tome de la collection Tabou.

Couverture Love zone

Marie-Michelle (Mich pour les intimes :o)) a 15 ans. Elle désespère de se faire un chum comme ses deux meilleures amies, Josiane et Marie-Ève, qui lui consacrent de moins en moins de temps pour cause de bécotage continuel…Jusqu’à ce que Mich rencontre Lenny, pour qui elle craque. Elle fera enfin la découverte de la complicité amoureuse, mais aussi, bien malgré elle, de la jalousie masculine… Il y a aussi Pierre-Olivier, un gars si doux, si attentionné, avec lequel elle se sent siiiii bien… Qui a dit que l’amour était compliqué ? Une chose est certaine, cette personne avait VRAIMENT raison !! Et pourquoi faut-il toujours que nos parents ne nous fassent pas confiance et nous traitent encore comme des enfants ? Pfff… Pas facile de gérer amours, famille, amis et études ! Voilà le dur constat que fera Marie-Michelle à l’aube de sa cinquième année du secondaire. Heureusement, à travers tous les tracas, il y a l’amour, le vrai, celui qu’on veut qui dure encore et encore et qui nous donne des frissons dans tout le corps. Alors, oserez-vous franchir vous aussi la Love zone, celle dans laquelle on est parfois plongé après un seul regard ?

Un roman beaucoup moins boulversant que les deux autres que j’ai lu j’ai tout de même apprécier ma lecture.  C’est une histoire plutôt mignonne, même si elle n’est pas toujours rose et puis qui m’a fait dire des «Hon!! c’est dont ben cute!»

Beaucoup de bonne lecture donc qui m’encourage à lire beaucoup!!  Et je vais continuer à essayer de vous les partager le plus possible.

Et j’espère que vous aussi vous avez a chance de faire de belle lecture en cette période estivale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :