Tag Archives: Action

Parce que j’écouterais bien un peu de harpe

4 Juin

LamentLament

Titre en version française: La complainte

Maggie Stiefvater

Résumé en VF: Deirdre Monaghan, seize ans, est une musicienne prodigieuse. Elle est sur le point de découvrir qu’elle est aussi une « maintréflée », c’est-à-dire qu’elle possède le don de voir les fées. Alors qu’elle ne s’y attendait pas, Deirdre s’entiche d’un garçon mystérieux qui apparaît comme par magie dans sa vie ordinaire. Le problème est que Luke, un garçon énigmatique et d’une beauté renversante, s’avère être un « gallowglass », c’est-à-dire un mercenaire gaélique – un elfe assassin sans âme. Et s’il s’intéresse à elle, ce n’est pas pour connaître avec elle un amour de vacances, mais pour une raison beaucoup plus sombre.

Résumé en VO (parce que c’est toujours mieux):Sixteen-year-old Deirdre Monaghan is a painfully shy but prodigiously gifted musician. She’s about to find out she’s also a cloverhand—one who can see faeries. When a mysterious boy enters her ordinary suburban life, seemingly out of nowhere, Deirdre finds herself infatuated. Trouble is, the enigmatic and conflicted Luke turns out to be a gallowglass—a soulless faerie assassin—and Deirdre is meant to be his next mark. Deirdre has to decide if Luke’s feelings towards her are real, or only a way to lure her deeper into the world of Faerie.

Voici le premier livre publié de Maggie, vous savez Maggie Stiefvater Mon Auteur Préférée!!!   Alors je vais vous avertir tout de suite, comme je l’aime d’amour, j’ai un doute sur mon objectivité.  En fait je crois que si elle écrivait le mode d’emploi d’un séchoir à cheveux j’irais immédiatement l’acheter pour lire le mode d’emploi même si j’ai déjà deux séchoirs (pas que je sois une fanatique des séchoirs, mais j’avais mis ça sur ma liste un certain Noël et j’en ai reçu deux que j’ai gardé puisque j’avais deux salle de bain!)  C’est juste un exemple pour montrer l’ampleur de ma dévotion (en plus je me sèche quasiment jamais les cheveux au séchoir)

Alors voici mon avis (pas objectif du tout)

Premièrement, comme toujours j’adore la couverture de mon édition.

Deuxièmement, j’ai beaucoup aimé!!!  J’adore le style de l’auteur, son humour présent un peu partout dans ses livres et ses personnages qui sont souvent très attachant et qui ont tous un petit quelque chose…

Dans ce roman on rencontre Deirdre Monaghan, une jeune fille de 16 ans qui jouent de la harpe  (d’où mon envie d’avoir une trame sonore de harpe lors de ma lecture).  On s’entend que quand tu t’appelle Deirdre et que tu joues de la harpe tu n’es clairement pas la fille la plus populaire de l’école.  Quand apparaît le beau Luke Dillon qui s’intéresse tout de suite à elle.  Ce n’est pas super original comme scénario, mais j’ai trouvé qu’avec la touche Maggie ça marche super bien.  Et puis il y a aussi James son meilleur ami qui est juste trop drôle et sympathique, moi je l’ai adoré.  Dans les personnages secondaires, il y en a plusieurs de vraiment intéressant.   Finalement, j’ai aimé les personnages sympathiques et j’ai aimé détesté les personnages antipathiques.

Le seul aspect que j’ai un peu (très peu) moins aimé c’est que j’ai trouvé qu’il manquait peut-être un peu de détail sur le côté féérique du roman, mais c’est vraiment léger comme problème.

En conclusion, j’ai très envie de connaître la suite. « Ballad» (VF : La balade) qui je crois est assez difficile à se procurer puisque ses deux tomes ont seulement été publié en version française par les éditions ADA de ce côté-ci de l’atlantique.  Mais il y a de l’espoir parce que Maggie travaille présentement sur le troisième tome «Requiem» qui est prévu fin 2013 et avec le succès qu’elle a en France je crois qu’on pourrait espérer une réédition des premiers tomes.  Alors pour la suite, je n’ai pas encore craqué puisque j’essaie (oui vraiment très fort) de faire baisser ma PAL.  J’attends une occasion, y a ma fête qui s’en vient à l’automne alors qui sait…

Et puis pour terminer ça prenait un peu de harpe quand même!

Publicités

The Hunger Games de Suzanne Collins

22 Oct

Titre original: The Hunger Games

Suzanne Collins

Résumé :

Les Jeux de la Faim ; 24 candidats pour un seul survivant, le tout sous le feu des caméras ?
Dans chaque district de Panem, une société reconstruite sur les ruines des États-Unis, deux adolescents sont choisis pour participer au Jeu de la Faim. La règle est simple : tuer ou se faire tuer. Celui qui remporte l’épreuve, le dernier survivant, assure la prospérité à son district pendant un an.
Katniss et Peeta sont les « élus » du district numéro douze. Les voilà catapultés dans un décor violent, semé de pièges, où la nourriture est rationnée et, en plus, ils doivent remporter les votes de ceux qui les observent derrière leur télé…
Les alliances se font et se défont et Peeta déclare sa flamme pour Katniss à l’antenne. Calcul? Tout est possible, et surtout tout est faussé au sein du Jeu de la Faim…

Mon avis :

Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre dont le titre risque de vous dire vaguement quelque chose.  The Hunger Games…déjà entendu parlé?  Ah! Ah!  Je me marre bien parce que si vous en avez jamais entendu parler j’imagine que vous étiez séquestré depuis quelques années dans une pièce sans fenêtre, sans internet, sans radio ni télévision, que vous n’aviez aucun contact avec le monde extérieur,  et que vous venez tous juste de réussir à réparer un vieil ordinateur qui trainait dans un coin pour vous rendre sur la page de mon blog et dire : « Hunger games jamais entendu parler!»  J’avoue que la situation est peu probable.

Alors que dire de ce livre qu’on n’a jamais dit, qu’il est génial, difficile d’arrêter de le lire, qu’il peut mener à l’obsession.  Oui je sais, c’est du déjà réchauffé…mais c’est tellement vrai!!!  J’ai dit minimun un OMG à la fin de chaque chapitre, il y en a même un qui a eu droit à un «Putain de merde» et un à un «Tabarouette et quart» (pour les non initié au language québécois : on dit tabarouette pour ne pas sacré et dire Tabarnac et personnellement je rajoute le «et quart» (je ne sais pas trop pourquoi mais ça sonne bien)).

J’ai été totalement obsédée par ce livre, par la cruauté de ses Hunger games… c’est difficile d’expliquer tous ce qu’a pu me faire ressentir ce livre.  Je lisais et quand je ne lisais pas je pensais au livre et quand j’étais en voiture j’écoutais la Bande sonore du film en boucle.  Obsédée je dis!!!

Petite anecdote de lecture (ceux qui me suivent sur livraddict êtes un peu au courant, mais je vais vous raconter toute l’histoire.)  Donc, premier matin de lecture, pour ce mettre en contexte je rappelle que j’ai commencé HG juste après avoir terminé Ça qui avait pris quatre mois à lire, donc la possibilité de lire un nouveau livre était totalement jouissive.  Et je dois mentionner aussi un fait important qui je crois a eu des répercussions majeurs sur la situation en question.  Ce matin-là je me suis levé à 5 AM comme à tous les matins avec mon entrain habituelle, (grognement et trainement de pieds vers la salle de bain) le tout ce faisant dans le noir pour ne pas traumatisé mes pauvre yeux, bien sûr, mais ce matin-là quelqu’un (le chat fut reconnu coupable) avait refermé la porte juste assez pour que mon esprit crois qu’elle était ouverte, mais pas assez pour que mon corps passe.  Il y eu donc collision!!!  Non mais un choc de cette envergure ne peut qu’avoir d’ effroyable répercussion!!!

J’ai un rituel très important le matin qui consiste à lire pendant  que je sirotte mon café et c’est vraiment TRÈS important et sacré comme moment.  Alors une fois le petit déjeuné avaler les enfants sont habillés, peignés et prêt pour leur journée à l’école et à la garderie je mets une minuterie pour pouvoir lire l’esprit en paix et lorsque ça sonne c’est que c’est l’heure de partir pour ne pas rater l’autobus.  Ce fameux matin, je mets la minuterie et je m’installe confortablement avec le fameux HUNGER GAMES…dès les premières lignes J’ADORE.  Et je lis.  Mon esprit de bonne mère responsable se rend (très) vaguement compte que le temps passe et que la minuterie n’a pas encore sonné, mais l’esprit obsédé par la lecture je me dis qu’elle va probablement sonner d’une seconde à l’autre et que je suis mieux d’en profiter encore un peu pour lire.  Quelques minutes on passés et ma fille dit : «Maman ça pas encore sonné?»  Et Hop maman responsable revient au galop : «C’est vrai!»  Je me lève pour me rendre compte qu’on est très en retard!  J’avais mis dix minutes de trop à la minuterie!!  (Je crois bien que le choc subit le matin avait endommagé mes facultés mathématiques)  Et c’est comme ça que j’ai fait rater l’autobus à ma fille parce que j’avais commencé à lire The Hunger Games.  Mais bon ce n’est pas la faute du livre (ni de moi d’ailleurs) mais du chat et de la porte!!!!

Finalement, j’ai totalement accroché à l’histoire, l’idée des Hunger games m’a littéralement obsédée, l’idée que des gens devraient mourir, et je n’aime pas que les gens« mourent»!!!!  L’aspect très télévisé des jeux où on cherche ce qui est vrai et ce qui est «stagé»  La narration à la première personne qui nous fait sentir encore plus proche de l’héroïne.  Les personnages Katniss, Prim, Gale (même si on le voit pas beaucoup), Peeta, Rue (je l’aime d’amour cette petite).  L’action quasi constante du livre!  J’ai vraiment tout aimé, s’il y avait des trucs qui m’ont chicoté à certain endroit, j’ai fini par me convaincre moi-même du contraire.  J’ai été charmé, j’ai pleuré et angoissé, je suis accro et c’est sûr que je vais lire la suite.

Saga Rachel Morgan tome 2

26 Juin

Le bon, la brute et le mort-vivant

Saga Rachel Morgan tome 2

Kim Harrison

Titre original : The good, the bad and the undead

Présentation de mon édition (Bragelonne)

Rachel Morgan est sexy, indépendante… et sorcière ! Elle gagne sa vie comme chasseuse de primes dans les allées sombres du Cloaque, la banlieue glauque de Cincinnati, et y débusque les créatures de la nuit qui enfreignent les lois. Les vamps et les garous ne lui font pas peur, et elle peut même s’en tirer contre un ou deux démons. Sa mission se complique quand un mystérieux tueur en série se met à semer des cadavres sur son passage. Et pas n’importe quels cadavres : des spécialistes de la plus redoutable des magies noires… Affronter un mal ancien et implacable n’est pas un jeu d’enfant, et cette fois, Rachel aura de la chance si elle s’en tire sans y laisser sa peau… ou son âme.

Mon avis

Voici un deuxième tome qui n’a pas tardé à être lu après avoir lu le premier tome au début de mai, j’ai enchainé pas très longtemps après le deuxième tome avec avouons-le de grande attente.  J’avais adoré le premier tome et j’attendais la lecture du second avant de proclamer cette série un coup de cœur!  Alors, maintenant le verdict est tombé, j’aime beaucoup cette série, mais le deuxième tome fut à mon avis un peu moins fort que le premier donc malheureusement se ne sera pas un coup de cœur (pour le moment).

Pour commencer, l’action est au rendez-vous dès le premier chapitre, Rachel est dans une mission très périlleuse.  Il y a une entrée incognito dans un bureau rempli de Garou et une fuite in-extremis poursuivi par ces derniers.  Malheureusement, par la suite j’ai trouvé que ça s’essoufflais un peu.

La relation entre Ivy et Rachel devient de plus en plus complexe je trouve et c’est assez intéressant, mais de mon côté y un petit quelque chose qui me dérange entre ses deux-là et je ne sais pas trop c’est quoi.  Je pense que c’est le danger de vivre avec un vampire, ce que Rachel nous rappelle assez souvent d’ailleurs, mon cerveau n’arrive pas à assimiler l’info je crois.  Peut-être que c’est parce que souvent dans les autre livre les vampires ne sont finalement pas si dangereux que ça, et donc que  là c’est le contraire.  En tout cas je commence à comprendre!!!

Le plus gros défaut de ce tome à mon avis c’est que Jenks est un peu moins présent et il me fait bien marrer ce Jenks, donc du coup c’est ma grande déception.  Aussi la relation avec Nick, qui est je trouve un peu «Out of nowhere». Ramasse un rat qui est un humain…fait toi presque tué par un démon et sauver par le même gars et dans le deuxième tome. Hop! C’est mon petit ami et on n’en sait pas beaucoup plus.

Dans ce deuxième opus, on a la chance de rencontré quelque nouveau personnage.  La mère de Rachel qui est assez drôle et Glen un agent du BFO assez sympathique aussi.  Je l’ai bien aimé.  On apprend de nouvelle chose sur Trent et ça j’ai beaucoup aimé aussi ça donne vraiment l’eau à la bouche pour la suite car il y a encore beaucoup de mystères à démystifiés.

Finalement, j’ai un avis assez positif.  Il y a encore beaucoup d’action, les personnages sont attachant et la finale donne vraiment le goût de poursuivre cette saga.

J’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune organisé par Nastasia sur Livraddict.

Et voici ce que les autres en ont pensé :  Isallysun, Reveline, Lillychat

Pretties

9 Mai

Pretties (tome 2 de la série Uglies)

Scott Westerfeld

Attention!  Lire ce billet peut diminuer la plaisirs de la lecture du tome 1

Quatrième couverture

Dans le monde de l’extrême beauté, la perfection ne protège plus.

Tally est enfin devenu une sublime Pretty.  Elle a de grand yeux pailletés, un visage et un corps parfaits; tout le monde l’apprécie, et son petit copain est craquant.  Ses rêves les plus fou sont devenus réalités.

Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d’important.  Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu’elle était Ugly…À mesure qu’elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité.

Désormais pour Tally un choix cruel s’impose : oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.

Mon avis

OMG!!!!  Que dire que j’ai ADORÉ cette suite pleine de rebondissement et d’action.

Premièrement, revenons sur la dernière phrase de Uglies le premier tome «Je suis Tally Youngblood, faite de moi une Pretty»  Non mais qu’elle fin sublime et cruel donc après quelque mois je me suis décidé à aller chercher la suite à la bibliothèque.  Pourquoi pas avant me direz-vous, en fait je ne sais trop, je crois que j’avais trop de Lectures commune de prévu et puis en ce début mai j’avais un petit lousse comme on dit!!!

Alors on retrouve notre fameuse Tally qui est devenu Pretty et je vous avoue que j’avais bien hâte de découvrir ce monde de fête et de plaisirs superficiel.  Finalement, cette belle mentalité de Pretty a vite commencé à me taper sur les nerfs, mais pas négativement parce que dans le fond on sait que c’est de la manipulation du cerveau et j’ai trouvé que l’auteur a vraiment bien démontrer comment les Pretty sont superficielle.  Foireux! Intense! J’étais presque plus capable!!!

Côté action on est bien servi  et il y a des passages assez stressant merci!!!  Et puis contrairement au premier tome ou j’avais à quelques reprises vu les choses venir cette fois-ci j’avoue ne rien avoir deviné à l’avance et j’ai été bien surprise à quelques reprises.

On apprend encore plus de choses sur les Special Circumstance et l’affreuse docteur Cable ainsi que sur plein d’autres choses.  Vraiment un livre TRÈS BON et vivement la suite!!!

Je ne sais pas quand je vais me décider à aller le chercher à la bibliothèque, car pour le moment j’ai BEAUCOUP de lecture prévu, mais je crois que ça ne saurait trop tarder!!!

Midnight club

10 Déc

Midnight Club

James Patterson

Quatrième couverture (que je vous traduis)

Un brillant tueur psychopathe qui a réussi à berner la police de Londre à Paris en passant par NewYork.  Une belle journaliste qui se trouve soudainement en grand danger.  Un policier Newyorkais un peu hors norme qui a des motifs plus que personnel d’arrêter ce tueur.

Mes commentaires (si vous voulez vraiment le savoir!)

J’ai été très déçu par ce roman.  Je vous l’ai dit j’adore commencer un nouveau livre et j’essaie de choisir un livre qui m’inspire sur le moment, mais cette fois j’ai vraiment été déçu de mon choix et je l’ai bien regretté (j’essayais de le terminer au plus vite pour lire quelque chose de mieux et je me disais:«Pourquoi mais pourquoi ai-je choisi ce livre parmi tout les merveilleux livre que je n’ai pas encore lu??(Prendre une voix ultra dramatique(Peut-être à la Marianne Dashwood qui se demande pourquoi son cher Willougby(excuser l’orthographe) ne lui répond pas)).

Alors bon, revenons au pourquoi de cette désolation.  J’ai trouvé que l’histoire s’éternisait en longueur.  Et je n’ai pas non plus aimé le type d’intrigue, la quatrième couverture ne reflète pas vraiment le roman (ce que je pense moi personnellement).  Comme toute chose n’est rarement totalement mauvaise, j’ai trouvé qu’il y avait un peu plus d’action dans les 80 dernières pages. mais c’est tout.  Vraiment, un roman qui ne m’a pas charmé du tout.

C’est donc le livre que j’ai lu cette année que j’ai le moins apprécié (Le prix citron!!).  Ironiquement, je l’ai lu juste après mon coup de coeur de l’année «Les âmes vagabondes», ça ne l’a sûrement pas aidé.

Et là je me retrouve avec deux autres livres de James Patterson dans ma PAL soit «Cat & Mouse» et «Along came a spider» et je me demande vraiment si je vais apprécier???  Par contre, je ne crois pas les lire de sitôt!

Shiver, wolves of Mercy Falls

20 Oct

Shiver (Tome 1 de la série Wolves of Mercy Falls)

Maggie Stiefvater

Quatrième couverture (que je vous traduis)

Le Froid

Grace a passée des années à observer les loups de la forêt qui se trouve derrière sa maison.  Un loup aux yeux dorés – son loup – l’observe lui aussi.  Elle a une grande attirance envers lui comme si il y avait un lien particulier qui les unissait mais elle ne sait pas pourquoi.

La Chaleur

Sam a deux vies.  En tant que loup il tient compagnie à la fille qu’il aime.  Et puis, pour un court laps de temps chaque été il est humain, mais sans jamais osé parlé à Grace…. jusqu’à aujourd’hui.

Le Frisson

Pour Grace et Sam, l’amour n’avait jamais été rendu possible.  Mais maintenant qu’il y ont goûté Sam doit se battre pour resté humain et Grace pour le garder auprès d’elle.  Même si cela implique la douleur du passé, la fragilité du présent et l’impossibilité du futur.

J’ai vraiment adoré ce roman qui se serait lu en deux minutes, mais que j’ai étiré en le lisant temps en temps au travers de d’autre livre.  J’ai quand même lu les trente derniers chapitres plus intensivement dernièrement et je l’ai terminé hier puisque j’avais rendez-vous au garage, j’avais donc amené ce livre pour le terminé pendant que j’attendais.  Et je vous dit tout de suite, que de terminer ce livre dans une salle d’attente ou il y aura possiblement des gens autour de vous se n’est probablement pas une bonne idée parce que (heureusement la salle a été vide à part ma petite personne une bonne partie du temps) je me suis fait violence à plusieurs reprises pour ne pas me mettre debout sur la chaise ou me rouler en petite boule et pleurer de joie ou de tristesse.  Les personnages principal, Grace et Sam, je les aime d’amour ces deux là.  Grace est une jeune fille très responsable, surtout parce qu’elle a deux parents qui sont toujours partis et qui ne s’occupe pratiquement pas d’elle.  Sam lui est quelqu’un qui adore lire, il lit beaucoup de poème et il écrit aussi des parole de chanson, j’ai donc adoré les moments dans le livre où l’inspiration lui vient pour quelques couplets. Comme cette chanson qu’il a écrit pour Grace:

I fell for her in summer, my lovely summer girl, From summer she is made, my lovely summer girl, I’d love to spend a winter with my lovely summer girl, But I’m never warm enough for my lovely summer girl…

Et j’ai aussi vraiment aimé les personnages secondaires il y a les deux amies de Grace, Olivia (qui aime la photographie et photographier les loups) et Rachel qu’on adore parce que un peu hystérique.  Voici un passage que j’ai adoré d’elle:

Rachel climbed into the Bronco with her backpack, shoving me across the bench seat to make room for herself.  She slammed the door shut and let ou a big sigh.  The car seemed very full with her in it.  « Nice truck.» She leaned foward and looked over at Sam. « Ooh a boy.  Hi, boy!  Grace, I’m so Hyper.  Coffee!  Are you mad at me?»

Non mais est-ce qu’on l’aime oui ou non!?!  Il y a aussi Jack et Isabel, cette dernière est du genre Paris Hilton donc on l’aime vraiment beaucoup.

Bon le seul défaut que j’ai trouvé à ce livre c’est qu’il y a deux suites que je dois m’empresser de me procurer.

Jeux de massacre, un livre de gars!?!

13 Oct

Ce livre , est le livre de mon amoureux, en fait c’est le seul livre qui est à lui et il m’a dit qu’il ne l’avait jamais terminé.  Ce n’est vraiment pas un grand lecteur cet amoureux qui est le mien mais ne vous en faites pas je lis pour nous deux!

Alors un jour il m’a dit de lire son livre et je l’ai lu en bonne amoureuse que je suis.

Jeux de massacre

Titre original: The killer’s game

Jay Bonansinga

Joe Flood est tueur à gage, c’est le métier qu’il a choisi, mais attention il accepte le contrat seulement si l’individu le mérite.  Le jour où son médecin lui annonce qu’il est atteint d’une leucémie et qu’il n’a plus que quelque mois à vivre, Joe décide de mettre un contrat de 6 millions sur sa tête.  Tout semble réglé pour qu’il soit éliminé le plus rapidement possible et sans souffrance, mais il n’y a qu’un petit problème: son médecin c’est trompé, Joe n’est pas condamné il lui reste encore de belles années devant lui….

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui est remplis d’action, l’histoire avance rapidement et on est toujours impatient de voir si Joe va s’en sortir et comment!  Parce que quand on a les meilleurs tueurs à gage qui se dispute l’honneur de nous éliminer, s’en sortir vivant est devenu un problème.  Il n’y a qu’une chose que je n’ai pas aimé et c’est la fin, je crois que je l’ai relu deux fois juste pour être sûre mais j’ai vraiment refermé le livre en me disant : «Je n’en revient pas que ça finisse comme ça!»  Mais, je vous est déjà dit que j’avais un Happy End Syndrome (HES) c’est peut-être très personnel comme commentaire.  Mais bon, à part ça j’ai vraiment aimé et j’ai dit à mon amoureux que son livre était vraiment très bon, mais qu’il a pas manqué grand chose en ne lisant pas la fin!!! Ha!Ha! Mais non j’ai quand même pas dit que la fin était si mauvaise elle était juste pas Happy End.