Tag Archives: Chien

Des petites nouvelles

26 Avr

Je ne suis pas très présente, mes billets se font rare et j’en suis bien désolé, mais ma petite vie tranquille est sur le point d’être assez chamboulé avec un déménagement cette été et un travail assez prenant.  Pour le moment, mes semaines restent assez tranquille, je lis 🙂 et je commence à faire quelques boîtes pour le déménagement qui aura lieu à la fin des classes.  Mais les week-end, on part toutes la famille et on travail sur notre futur ferme!!!  Une ferme laitière d’une soixantaine de vache en lactation, donc nous sommes partient jeudi soir passé (vendredi il y avait congé d’école) rejoindre mon chéri qui lui travaille sept jours sur sept pour le moment.  On a laissé la marmaille à poil au bon soin de leur grand-mère (ma maman) et nous sommes revenu dimanche soir.  Ce fut très dur pour mon coeur de maman de laissé les chiens pendant trois jours enfermé toutes la journée, même si ma maman est venu les sortir quelques fois.  Ce week-end, on repart vendredi soir et cette fois les chiens vont suivre…en espérant qu’ils ne se chicanent pas trop avec les vaches.

Il sont tellement beau avouer qu’on ne peut que s’ennuyer d’eux!!! (Photos prises cette hiver, ne vous inquiétez pas on n’a plus de neige maintenant)(Je voulais prendre d’autre photos tantôt, mais j’ai oublié donc vous devrez vous contenter de ceux là!!!)

Sinon, j’ai vécu quelques petites frustrations, mon aspirateur, que j’ai depuis moins d’un an, a brisé, en fait il fonctionnait trop pas moyen de l’arrêter,sauf en débranchant l’unité central.  Je devais donc le ramener au magasin pour qu’il le renvoie à la compagnie et que cette dernière s’occupe de la réparation, après dix jours et beaucoup de poils accumulé (on s’entend que j’ai deux gros chien et un chat!!!) je leur téléphone parce que je n’ai eu aucune nouvelle d’eux pour me faire dire que ça peut prendre jusqu’à huit semaines!!!!!!  «Heum!!! ça serait bien d’avertir les gens»  Bon finalement, quelques passages de balai plus tard…. j’ai finalement reçu mon appareil et il fonctionne….en fait je devrais dire et il arrête!!!!  (Après une vingtaine de jours c’est quand même pas si pire finalement)  J’en ai donc profité pour aller faire quelques achat pour mes deux Swap en cours, premièrement j’avais commandé un livre qui était arrivé…quel ne fut pas ma surprise d’avoir un album pour enfant et non un roman…Arg!!! pourtant j’avais bien vu sur internet qu’il y avait deux éditions mais j’avais pas du tout pensé de le mentionné à la commis lorsque je l’ai commandé, du coup je l’ai finalement trouvé sur internet, mais Oh! malheur j’en ai profité pour m’en prendre deux pour moi (il fallait bien avoir les frais de port gratuit…oui je sais un aurait suffit mais irraisonnable est mon deuxième nom)

Je vais donc recevoir sous peu deux nouveaux livres!!!

Celui-ci parce que c’est Maggie et que j’ai tellement aimé la série des Loups de Mercy Falls que je devais lire autre chose de cet auteur.

Et ce livre que j’ai découvert sur la Blogo grâce à Elenah (VF: Le sang du rock) un livre avec plein d’allusion à la musique en fan que je suis c’est ce qui m’a attiré.  Je vais le lire en VO, même si je trouve la couverture française beaucoup plus belle, mais bon les livres sont toujours moins cher en VO!!!

Finalement, j’ai terminé Pride and Prejudice, vous aurez le billet en début de semaine prochaine et j’ai commencé le livre de Kim Harrison, Sorcière sur l’échafaud (Rachel Morgan tome 1) et pour le moment j’aime beaucoup 🙂

J’essayerai de prendre quelques photos de mes nouvelles vaches et surtout des veaux qui sont trop mignon, le Week-end passé on en a eu deux petits nouveaux et en plus il y a des bébés chats!!!!  Qui sont TROP mignon bien sûr!  Et oui, je les aimes d’amour!

J’espère que tous ce passe bien dans vos chez vous? 🙂  Et je vous reviens la semaine prochaine avec des billets lectures.

 

Publicités

Le gardien de son coeur

12 Avr

Le gardien de son cœur

Nicholas Sparks

Titre original : The guardian

Quatrième couverture (Que j’ai censurée)

Avant de mourir, le mari de Julie lui a laissé deux cadeaux : un chiot et la promesse qu’il veillerait toujours sur elle.  Quatre ans ont passé, le chiot est devenu un impressionnant danois et Julie a surmonté sa peine.  Elle se sent prête à refaire sa vie.  Son cœur balance entre deux hommes : Mike Harris, ami de son mari (défunt) depuis toujours, et Richard Franklin, un étranger dans la ville, dont l’intelligence et la culture lui font entrevoir un monde nouveau.

(Ensuite il y avait trois phrases que j’ai enlevées car j’ai trouvé qu’elles en disent beaucoup trop)

Ce que j’en ai pensé

Comme je l’avais dit l’autre fois, j’ai pris ce livre à la bibliothèque parce que j’avais le goût de lire un roman de Nicholas Sparks et c’était le seul qu’il y avait de disponible à la bibliothèque.  Et je crois vraiment,  il faudrait voir avec des fans de l’auteur, que je n’ai pas choisi le meilleur!  L’auteur a essayé un nouveau style ici qui était d’inclure une intrigue à son histoire d’amour, et pour moi ce ne fut pas un succès.

Premièrement, comme vous le voyez dans ma présentation du roman, j’ai coupé la présentation de l’éditeur qui se trouvait en quatrième couverture, j’ai laissé ce que je crois aurait été suffisant de retrouvé parce que la suite révélait trop de chose et les première 150 pages en ont été affecté parce que je savais ce qui se passerais et mon plaisir en a été diminuer.  Je sais que certaines personnes ne lisent jamais les quatrièmes de couverture, mais moi j’aime bien me mettre dans l’ambiance d’un roman en les lisant, mais ici je n’aurais vraiment pas dû.

Ensuite j’ai trouvé l’intrigue assez prévisible, je devinais tous trop vites, bien avant les personnages et du coup j’enrage après les personnages que je trouve trop nigaud, il faut me voir leur parler dans ces cas-là et mon chéri qui me regarde avec un drôle de regard qu’à je dis à la policière de se réveiller!!!

Finalement, je n’ai vraiment pas trop aimé la fin, même si elle m’a fait pleurer, mais ce qui m’a fait pleurer c’est ce que je n’ai pas aimé.  Mais bon je n’en dirai pas plus!

Bon quand même il y a certains trucs qui m’ont plu.  Le chien, un danois, ceux qui me suivent depuis un moment connaisse mon amour des animaux.  Alors quand il y en a je suis toujours très heureuse et ici le chien prend une grande place, on ne le mentionne pas que quelque fois, alors j’ai beaucoup apprécié ce côté de roman.  J’aime beaucoup le style de l’auteur quand même c’est pour ça que je veux vraiment lire d’autres de ses romans.  L’écriture est fluide, il n’y a pas de longueur et ça se lit assez vite, mais j’ai trouvé que le fait de savoir d’avance ou de deviné l’intrigue à tout bout de champ ralentissait un peu ma lecture, parce qu’on n’a pas l’urgence connaître la suite puisqu’on le sait déjà et aussi comme je me disputais un peu avec les personnages…je perdais un peu de temps!

Le méchant, est vraiment un vrai méchant, j’ai quand même apprécié ce personnage en tant que méchant, on le haït vraiment et j’ai trouvé qu’il était très bien travaillé, il berne tout le monde.

Finalement, l’histoire d’amour était relativement correcte, mais je m’attendais à plus  un peu.

Puisque j’avais déjà vu plusieurs de ses livres adapté au cinéma je m’attendais vraiment à autre chose, donc je reste vraiment avec le sentiment d’avoir le goût de lire un roman de Nicholas Sparks!!  Un autre!

La valse lente des tortues

10 Avr

 La valse lente des tortues

Katherine Pancol

Quatrième couverture

Ce livre est une bourasque de vie…

Un baiser brûlant du seul qu’on ne peut embrasser.

Deux bras qui enlacent ou qui tuent.

Un homme inquiétant, mais si charmant.

Une femme qui tremble et espère ardemment…

Un homme qui ment si savamment.

Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour.

Des adolescents plus avertis que les grands…

Un homme qui jouent les revenants.

Un père, là-haut dans les étoiles, qui murmure à l’oreille de sa fille…

Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage.

Des personnages qui avancent obstinément comme des petites tortues entêtées qui apprendraient à danser lentement, lentement dans un monde trop rapide, trop violent…

Attention!  Lire ce qui suit peu diminuer le plaisir de la lecture du premier tome «Les yeux jaunes des crocodiles»

Mon avis

Voici un tome que j’avais bien hâte de lire, surtout que j’ai fait cette lecture en compagnie de ma jumelle blogueste Élodie.  Ce fut donc encore une fois une lecture très charmante.  Même si c’est un roman assez volumineux, il se lit vraiment très vite ce qui me surprend même, j’ai enchaîné les pages une derrière l’autre et lorsque j’ai atteint la cinquième (et dernière) parties j’ai lu quasiment sans arrêt les deux cents pages qui mènent jusqu’à la fin.

J’ai entamé cette lecture avec un réelle bonheur de retrouver les personnages où on les avait laissé dans «Les yeux jaunes des crocodiles», j’avais bien hâte de savoir comment réagirais Iris au fait qu’Hortense ait dit la vérité au sujet du roman.  C’est donc une Iris brisé que l’on retrouve.  Elle est maintenant internée dans une clinique, elle n’a vraiment pas pris cette trahison, comme elle dit, de Joséphine.  Et lorsque cette dernière vient la voir Iris est vraiment mesquine et la renvoie d’où elle vient.

Joséphine habite maintenant à Paris, elle n’aime pas vraiment ça et elle s’ennuie énormément de son ancien quartier de Courbevoie.   Surtout lorsqu’elle revient à la maison et qu’elle se fait attaquer.  Est-ce que quelqu’un lui en veut?  Elle a déménager pour Hortense qui souhaitait tellement vivre à Paris, mais maintenant que c’est fait Hortense est partie habité à Londres pour suivre des cours de mode dans une prestigieuse école.  Parce que ce qu’Hortense veut elle l’obtient, mais on comprend beaucoup mieux Hortense dans ce tome et elle n’est plus l’adolescente qui répond très impoliment à sa mère.  J’aime beaucoup ce personnage qui a très bien évolué.  Par contre, il y a des personnages, qu’on ne peut aimer, Henriette, la mère de Joséphine et Iris, est plus affreuse que jamais.  Elle a dans l’idée de se réapproprié Marcel, qui lui file le parfait bonheur avec sa Josiane et son petit Junior.

Finalement, j’ai beaucoup apprécier cette suite, retrouvé Joséphine et son 12 ième siècle, même si parfois je la trouve un peu naïve ou qu’elle ne se pose pas assez de question mais bon c’est un personnage que j’apprécie quand même.  Joséphine, parce qu’elle est toujours aussi généreuse, adopte un gros chien laid, mais tellement attachant et mon petit coeur d’amoureuse des animaux fut totalement comblé.  Il se passe beaucoup de chose, il y a beaucoup de mystère et de chose étrange, que l’on devine parfois ou qui reste assez mystérieuse jusqu’à la dernière partie.  L’auteur a inclus un peu de surnaturelle dans l’histoire et c’est la seule chose que j’ai vraiment moins apprécié.  J’ai trouvé que le reste du roman était tellement normal, que nous sortir ça en plein milieu, ça faisait bizarre, mais c’est vraiment le seul défaut parce que sinon la lecture est vraiment très agréable.

Il me reste donc seulement un tome à lire, «Les écureuils de Central Park sont triste le lundi», que je vais lire c’est certain.  Ensuite peut-être que je lirai d’autre roman de l’auteur, on verra bien.

Petits ajout à ma PAL

23 Fév

Et oui ma PAL vient de se voir auguementer de 5 petits nouveaux.  (C’est la faute à la blogo!!!)

Donc en ce 23 février 2012 ma PAL contient 82 livres.

Premièrement, j’ai reçu de ma copine Élodie (ma jumelle, mon alter-égo) trois livres (il y en a un qui est un livre de photo donc je ne le compte pas dans ma PAL parce que je l’ai déjà regardé et je le regarderai encore et encore et encore….)

Il y donc le livre de photo «Gueules de chiens» qui est absolument magnifique.

1-Need de Carrie Jones

2-The trouble with magic de Madelyn Alt

Deux livres en anglais qu’elle ne voulait pas perdu, elle a donc eu la gentillesse de me les envoyés dans un super beau colis plein de bonnes et belles choses.

J’ai aussi trois autres livres que je me suis procuré dans une petite librairie, ou il y a longtemps que je voulais aller.  The black cat book store, c’est une petite librairie anglophone qui vend de l’usagé et des livres neufs, qui rachète aussi les livres (mais en bon état)  j’avais des livres disont très usagé (disons que c’est des usagés, usagés) que j’ai déjà lu et qui était dans une boîte à la maison je voulais donc voir si je pouvais les échanger, elle m’en a donc pris trois et donné 5,00$ pour.  J’ai donc réinvestit le montant et plus!!!

1-Hunger game de Suzanne Collins (Vraiment pas influencé du tout par la blogo….)(Enfin comme tout le monde ou presque je pourrai voir comment ce livre est merveilleux)(Celui-ci est neuf contrairement au deux autres et c’est le seul qu’elle avait en magasin ce qui a diminuer la dépense…qui viendra plus tard car je ne crois pas lire que le premier!!!)

2-Jane Eyre de Charlotte Brontë (Depuis le temps que je veux le lire….genre un an, mais c’est beaucoup trop)

3-Pride and prejudice de Jane Austen (lui aussi je me tardais de le lire depuis que j’ai lu Sense and Sensibility)

Voici donc mes acqusitions des derniers jours.

Dans mon pays

31 Jan

Aujourd’hui petit billet photo parce que hier j’ai eu une très belle surprise en cliquant sur le blog de ma jumelle blogueste (Élodie) de voir mon nom cité en grosse lettre dans son titre et oui le paysage de ma jumelle ressembles beaucoup à mon paysage enneigé.

Alors ce matin en allant faire ma promenade j’ai amené mon appareil photo et voici je vous partage mon chez-nous en image.

Sur le Patio, avec le beau Moka (Border Collie de 2 ans)

Premier arrêt, touts les jours je commence par aller voir ma vache Clochette pour la flatter et lui donner un peu de moulée.

N’est-ce pas que c’est la plus belle vache du monde.  Et oui, nous deux on s’aime d’amour (parlés-en à mon manteau qui reçoit les bisous de sa grosse langue).  Après plusieurs câlins, c’est partie pour une petite promenade on a eu un redoux donc il s’est formé une croûte sur la neige qui supporte notre poids la plupart du temps j’ai bien ri quand Moka a atterri la tête la première dans la neige quand il a défoncé la croûte de neige avec ses pattes avant en courant.  J’ai été puni 5 minutes plus tard quand ce fut mon tour et qu’une de mes jambes c’est enfoncé dans la neige jusqu’au dessus du genou (heureusement mon appareil était en sécurité dans sa pochette).

C’était vraiment une belle journée pour se promener aujourd’hui il ne faisait pas trop froid et il ne ventait pas (ce qui est assez rare chez moi puisque qu’on est entouré de montagne il vente vraiment beaucoup).  Et il y avait quelques petits minis flocons qui floconnaient tranquillement.

Le beau Pitou (Golden Retriever de 12 ans)

Et ensuite on retourne au chaud à la maison.

Et une fois de retour à la maison il reste un dernier poilu à vous présenter et lui il est resté bien au chaud.  Je le retrouve à paresser dans le lit de ma fille.

Le beau Ti-Mine (siamois de 9 ans)(Trop endormi pour daigner s’ouvrir les yeux)

C’est mes copains à poils avec qui je passe mes journées et que j’aime d’amour bien sûre.

Un film, un livre, un chien

16 Jan

Un film

Je me suis replongé la semaine passée dans mon amour des Akita en écoutant «Hachi a dog’s tale» un film mettant en vedette Richard Gere et Joan Allen et bien sûr un chien de race Akita.

Ce film qui est basé sur une histoire vraie raconte l’histoire d’un homme, qui un soir en revenant du travail par le train de banlieue, trouve sur le quai un chiot qui  semble perdu.  Ne trouvant pas à qui il appartient même si sa femme n’est pas d’accord au début, ils décident de garder Hachi.  C’est alors qu’un lien se forme entre le professeur (Richard Gere) et Hachi ce dernier fait le trajet à la gare avec son maître à tous les matins pour revenir à 17Hoo tous les soirs pour accueillir son maître.  Malheureusement, le professeur a  un malaise et décède à son travail et Hachi restera fidèle à celui qui l’accueillit et pendant prêt de 10 ans il sera au rendez-vous devant l’entrée de la gare pour attendre le retour de son maître jusqu’à ce que l’âge et la mort l’emporte.

Ce film est vraiment, mais vraiment très touchant montrant l’amour inconditionnel que peuvent avoir nos animaux.  Je ne crois pas avoir à mentionné que j’ai pleuré et oui j’ai pleuré ÉNORMÉMENT comme je savais déjà l’histoire j’avais la larme à l’oeil dès le début.  Un très beau film.

Une statue a même été érigé pour Hachi au japon où l’histoire c’est déroulé autour de 1925.

Un Livre

Histoire de chien

Bernard Clavel

Présentation de mon édition

Il y a Kouglof le chien de guerre, le pauvre Léon, la chienne tempête, le chien de combat et Akita…

Six récits de chien ici racontés par un fervent admirateur et défenseur des animaux.  Tous les sentiments, amour, haine, complicité, abandon, des plus noble aux plus douloureux sont exprimé des ces histoires poignantes.

Un livre au souffle puissant où l’héroïsme est toujours du côté de l’animal, fidèle et confiant malgré la lâcheté des humains.

Mon amour pour ce livre

Un livre que j’ai adoré et que je devrais relire au complet.  J’ai par contre souvent relu le récit d’Akita qui me touchait plus particulière à cause de la race qui est très proche de mon coeur.

Un chien

Et oui j’ai eu un Akita une belle grosse chienne trouvée dans un refuge, elle partagea ma vie et celle de ma mère pendant 5 ans et est décédé il y a presque 5 ans.

 Ma mère est allé se chercher un chiot Akita il y a deux ans je partage donc encore un peu ma vie avec cette race, mais un jour j’en aurai un autre à moi.  Pour le moment je partage déjà ma vie avec un Golden retriever de presque 12 ans et un Border Collie de presque 2 ans que j’adore beaucoup.

Voici mon billet pour l’amour de nos animaux.