Tag Archives: Littérature d’horreur

Parce que je suis divergente, de retour en 1996 avec des zombies…

10 Juil

J’ai finalement terminé Insurgés de Veronica Roth le deuxième tome de la saga Divergence.  Et comme je l’ai dit dans mon dernier billet cette saga me laisse divergente parce que j’aime beaucoup l’idée de base du roman mais Tris ( la personnage principale ) m’énerve pas mal surtout sa relation avec  Tobias donc du coup je passe du chaud au froid d’un chapitre à l’autre.  Mais comme toute bonne saga la fin donne très envie de lire la suite malgré tout.

Après cette lecture je n’a avais qu’une envie c’était de me jeter sur le premier tome du journal d’Aurélie Laflamme de India Desjardins.  Et j’ai adoré!

Couverture Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 1 : Extraterrestre... ou presque !

À quatorze ans, Aurélie Laflamme ne se sent aucune affinité avec personne. Depuis le décès de son père, sa mère est un vrai zombie, mais la voilà soudainement qui revit (et qui va même jusqu’à porter des dessous affriolants!). Pourrait-il y avoir un lien avec Denis Beaulieu, le directeur de l’école? (ou-ach!) Quant à sa meilleure amie, Kat, l’amour lui ramollit complètement le cerveau. Pas question de s’y laisser prendre, elle aussi! Mais personne n’est à l’abri d’un coup de foudre…
Et au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu’une choses, trouver sa place dans l’univers.

Sérieusement, j’adopterais Aurélie sur le champ, elle est drôle, a de la répartie, une imagination débordante…  J’ai adoré ma lecture, j’ai passé un super moment j’ai beaucoup, beaucoup ri et j’ai pleuré à la fin… tout comme dans l’adaptation ciné qui est assez fidèle.  Alors Aurélie a 14 ans et elle commence son secondaire 3.  Le livre est écrit à la manière d’un journal séparé en quatre partie pour les mois de septembre à décembre, qui eux sont séparé selon la journée et même l’heure dans la journée.  J’ai bien aimé cette mise en page.  Bien sûr vu mon âge avancé je suis loin de vivre les même préoccupation qu’Aurélie, mais ça m’a rappelé mes années d’adolescente.  Donc retour en septembre 1996 (preuve de mon âge avancé) j’ai 14 ans et je suis en secondaire 3, j’ai ressortie mon journal intime et j’ai relu les quelque entrée de l’automne 1996 (je n’était pas très assidue dans l’écriture de mon journal contrairement à Aurélie)  Alors en gros, je parle de mon cours de Français de certains garçons dans mon cours de Français (il faut donc y comprendre que c’était le seul cours où je voyais du potentiel masculin), je capote sur ma note dans mon cours de français (peut-être due au potentiel masculin dans le dit cours)(Et puis je n’ai aucun souvenir d’avoir eu de la difficulté en français), je capote sur le fais que si je réussi pas à amélioré ma note en français que «Mom va capoté»(Là encore aucun souvenir que ma mère s’inquiétait de mes notes, ni que je l’appelais Mom).  Et puis finalement, en décembre j’avais commencé à être bénévole pour le club de hockey de ma ville, ce qui impliquait de mettre une étampe sur la main des gens à leur arrivé, de regardé les match de hockey, de bavé sur le potentiel masculin de l’équipe de hockey, et de boire de la slush (à la cuillère parce que en hiver de la slush ça fond pas et si tu la boit à la paille tu te ramasse avec juste de la glace à la fin(truc de buveuse de slush professionnelle))

Alors c’est une saga que je recommande bien sûr à tout le monde que tu sois adolescente ou pas je crois que tout le monde peu aimé si tu as vu le film et que tu as aimé bien c’est sûr que tu vas aimé le livre parce que c’est comme le film mais en mieux 🙂

Il me tarde de découvrir la suite 😀

Quand j’ai eu terminé ce livre quoi de mieux que quelques BD de zombie.  Alors j’ai continué ma lecture de Walking Dead j’ai lu les tome 2 à 4.  J’adore toujours autant et l’auteur nous amène à comprendre que dans un monde envahit par les zombies ce n’est quand même pas les seuls de qui on doit ce méfier.

Comme je suis en feu en ce moment et que je lis presque plus vite que mon ombre, en tout cas je lis plus vite que je publie ici 😉

J’ai aussi lu L’Élite de Kiera Cass

Couverture La sélection, tome 2 : L'élite

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

Un très bon deuxième tome, malgré le fait qu’América change d’idée au deux secondes(pas sans raison selon mon avis).  Ce n’est pas un coup de cœur mais j’aime beaucoup l’écriture de l’auteur et ce fut un bon moment de lecture.  Je tenterai de lire la suite prochainement.

J’ai ensuite découvert un autre tome de la collection Tabou.

Couverture Love zone

Marie-Michelle (Mich pour les intimes :o)) a 15 ans. Elle désespère de se faire un chum comme ses deux meilleures amies, Josiane et Marie-Ève, qui lui consacrent de moins en moins de temps pour cause de bécotage continuel…Jusqu’à ce que Mich rencontre Lenny, pour qui elle craque. Elle fera enfin la découverte de la complicité amoureuse, mais aussi, bien malgré elle, de la jalousie masculine… Il y a aussi Pierre-Olivier, un gars si doux, si attentionné, avec lequel elle se sent siiiii bien… Qui a dit que l’amour était compliqué ? Une chose est certaine, cette personne avait VRAIMENT raison !! Et pourquoi faut-il toujours que nos parents ne nous fassent pas confiance et nous traitent encore comme des enfants ? Pfff… Pas facile de gérer amours, famille, amis et études ! Voilà le dur constat que fera Marie-Michelle à l’aube de sa cinquième année du secondaire. Heureusement, à travers tous les tracas, il y a l’amour, le vrai, celui qu’on veut qui dure encore et encore et qui nous donne des frissons dans tout le corps. Alors, oserez-vous franchir vous aussi la Love zone, celle dans laquelle on est parfois plongé après un seul regard ?

Un roman beaucoup moins boulversant que les deux autres que j’ai lu j’ai tout de même apprécier ma lecture.  C’est une histoire plutôt mignonne, même si elle n’est pas toujours rose et puis qui m’a fait dire des «Hon!! c’est dont ben cute!»

Beaucoup de bonne lecture donc qui m’encourage à lire beaucoup!!  Et je vais continuer à essayer de vous les partager le plus possible.

Et j’espère que vous aussi vous avez a chance de faire de belle lecture en cette période estivale.

Ma pile de lecture

27 Juin

Depuis quelques temps, je joue à la pile musical avec mes livres, parce que j’ai tellement d’envie de lecture et de livres qui m’ont été prêtés et qui devront être lu bientôt que j’en fait des piles un peu partout 🙂  Et puis j’ai comme plus aucun espace dans ma bibliothèque donc il faut bien que je les cases quelque part.

Premièrement, il y a la grosse pile des livres prêtés qui contient la saga des chevaliers d’émeraude de Anne Robillard)(11 tomes grand format), 2 tomes de la saga nés à minuit de CC Hunter, le tome 13 de la saga la communauté de sud de Charlaine Harris et Divergence de Veronica Roth.  Ok j’avoue cette pile c’est plus une tour qu’une pile, d’ailleurs elle est placé pour ne pas qu’on l’accroche parce que bonjour l’effondrement.

Ensuite Il y a la pile des prochains livres que je veux lire pour qu’il soit à porter de main (mais bon je peux à tous moment modifier le contenu de cette pile ou ne pas lire les livres qu’elle contient avant des siècles parce que être dans cette pile c’est un peu comme de passé au triage à l’hôpital (tu as l’impression d’avoir fait un pas dans le système, mais finalement tu te rends compte que tu aura quand même attendu 8 ou 9 heures par la suite pour voir le médecin.))  Cette pile contient (livre prêté et de la PAL).  Alors j’aimerais bien lire le tome 2 de Délirium de Lauren Oliver, Alice in Wonderland and trough the looking glass de Lewis Caroll, le tome 2 de Nés à minuit de CC Hunter, le tome 12 de la saga de la communauté du sud de Charlaine Harris et  le tome 4 des chevalier d’émeraude de Anne Robillard.

Et puis, il y a la pile des livres de la bibliothèque, que je dois lire.  Comme j’y suis allé hier, je n’en ai encore lu aucun et je suis énervé comme une puce juste à l’idée de tous ses nouveaux livres 😀  Alors il y a le tome 2 et 3 de la BD Walking Dead (Parce que j’ai trop aimé le tome 1), L’élite de Kiera Cass (le tome 2 de La sélection)(parce que j’ai juste TROP aimé le tome 1 team Maxon ou Aspen OMG! je sais pas trop encore même si j’ai un petit penchant pour Maxon après le tome 1), Love zone un autre livre de la collection tabou des éditions Mortagne (bon bien je vous ai assez parlé de cette collection pour savoir que j’ai trop envie de lire ses livres) et le tome 1 du journal d’Aurélie Laflamme d’India Desjardins (parce que je viens de revoir le film et j’ai autant pleuré que la dernière fois et ça faisait longtemps(depuis que j’ai vu le film au cinéma et que j’ai pleuré!!) que j’avais envie de lire cette saga)

Et Finalement, il y a mon livre en cours

Couverture Divergent / Divergente / Divergence, tome 2 : Insurgés

Il me reste que 50 pages à lire.  Personnellement, ce n’est pas ma saga dystopique préférée, j’ai trouvé Hunger games vraiment meilleur.  Mais quand même l’idée de l’auteur est bonne et original, par contre j’ai beaucoup de difficulté avec Tris et surtout sa relation amoureuse.  Alors parfois à la fin d’un chapitre j’ai le goût de lancé le livre à bout de bras parce que je trouve que Tris et Tobias se prennent la tête pour rien et à la fin du chapitre suivant je me dit que l’histoire est juste trop bien et que j’ai hâte de connaître la suite.  Et puis avec ce que j’ai entendu sur la fin du dernier tome j’ai quand même juste trop hâte de le lire.  Une lecture pour laquelle je suis Divergente 😛

Beaucoup de lecture jeunesse en ce moment et puis je me suis donné comme objectif de finir les sagas que je commence et que j’ai commencé (ou au moins avancer dans la plupart)  Parce que disons que ça s’accumule ses petites bêtes là quand on fait pas attention 🙂

 

 

 

Parce que la BD est de retour…

14 Juin

…Dans mon univers livresque!

Et oui quand j’étais adolescente je lisais beaucoup de bande-dessinée, Tintin,  Le petit Spirou, Rantanplan, Calvin&Hobbes, Thorgal, Largo Winch, Treize… et j’en passe.  Et puis j’ai arrêter d’en lire jusqu’à ce qu’il  y a quelque temps, pourtant j’aime beaucoup ce type de lecture.  Une BD ça ce lit assez rapidement et puis c’est toujours agréable visuellement, mais c’est assez dispendieux à acheter, pour le temps que ça prend à lire donc je crois que c’est un peu la raison de mon arrêt.  Mais maintenant je vais à la BIBLIOTHÈQUE!!!

Aujourd’hui je vais vous parler de deux saga super différente.

La première

Couverture Chi, une vie de chat, tome 01

Que faire quand on est un mignon petit chaton et que d’un coup, on se retrouve tout seul ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du jardin public à la maison, des chaussures au vétérinaire, des balles rebondissantes aux plantes d’appartement… la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

Voici un petit Manga vraiment trop chou.  Parce que déjà qu’un chaton c’est tout chou, alors les aventures d’un chaton c’est hyper mignon.  En plus, on se lasse vraiment pas de lire ses aventures parce que j’ai lu les tome 1, 2, 3 et 5 pour le moment et j’adore à tout les coups.  Cette saga je les achètes à ma fille qui est tout aussi accro que moi 🙂

Quand même les tome ne sont pas donné environ 16 ou 18$ par tome et en 1 heure on l’a terminé en prenant le temps que bien regardé chaque illustration.  Mais pour ma fille je trouve que ça vaut vraiment la peine puisque qu’elle passe beaucoup plus de temps pour les lire puisqu’elle commence à peine à lire et puis c’est un bonheur de les relire aussi.

Et puis, les illustrations sont vraiment très belle et chaque tome est séparé en petite histoire sur différent thème où Chi découvre quelque chose ou vit une nouvelle aventure.  Je crois que pour les amoureux des chat c’est à découvrir parce que veut, veut pas on reconnaît certain aspect de nos amis félins.

Maintenant ma deuxième découverte

Couverture Walking Dead, tome 01 : Passé décomposé

Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus.

Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître. Il n’a alors plus qu’une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu’ils soient rescapés de ce monde devenu fou. Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix.

Alors dans un tout autre registre, quand je suis allé à la bibliothèque je suis allé fouiner dans la section des bande-dessinée et lorsque j’ai vu cette saga, je n’ai pu résister, puisque j’ai entendu grand bien sur la série télé je me suis dit que lire la BD ça serait bien faute de regarder la série!

Finalement, j’ai adoré, c’est bien fait l’histoire est totalement glauque et les illustration sont vraiment bien, en noir et blanc, parce qu’en couleur ça aurait pu devenir complètement gore.  À part le début qui est un peu tiré par les cheveux puisque Rick, le personnage principal se réveil à l’hôpital, il n’y a plus personne de vivant-vivant, sauf une horde de mort-vivant enfermé dans une salle… je crois qu’il faut en comprendre que tout les survivant se sont sauvé en le laissant à son sort, mais ils ont au moins pris la peine d’enfermé les zombies avant de partir ce qui était quand même gentil.

J’ai bien hâte de découvrir la suite, pourquoi les mort ne meurent plus et ce qui va arrivé avec les personnages rencontrés dans ce premier tome.  Pour moi, ce fut une belle découverte.

 

Alors c’est fait je suis de nouveau accro au BD!  Et vous? Des suggestions?

 

 

Ça de Stephen King

1 Oct

Résumé :

Tout avait commencé juste avant les vacances d’été quand le petit Browers avait gravé ses initiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom.
Tout s’était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d’une créature étrange, incarnation même du mal. Mais aujourd’hui tout recommence. Les enfants terrorisés sont devenus des adultes. Le présent retrouve le passé, le destin reprend ses droits, l’horreur resurgit. Chacun retrouvera dans ce roman à la construction saisissante ses propres souvenirs, ses angoisses et ses terreurs d’enfant, la peur de grandir dans un monde de violence.

Mon avis :

Ce livre fut vraiment très long à lire, pour moi en tout cas.  Je l’ai commencé au début du mois de juin pour une lecture commune sur Livraddict et finalement je l’ai terminé quatre mois plus tard!!!  Un peu en retard pour la LC qui était dû pour le 26 juin!  En fait, je me suis mis à avoir peur des clowns juste à cause de la couverture du livre 😉  «Ah non! Pas encore ce livre clown qui me regarde et que je dois terminer»

Mais ne vous méprenez pas!  J’ai vraiment bien aimé ma lecture et le quatre mois que ça pris à lire est dû à un déménagement et 1090 pages remplis de mots!!!  J’ai quand même quelques petits points négatifs à mentionner.

Premièrement, la longueur, même si j’ai aimé, à la fin j’avais vraiment très hâte d’en finir et de lire autre chose.  Je sais qu’il a été publié en plus d’un tome pour commencer et j’imagine que c’était dû à la longueur, j’aurais peut-être plus apprécié.

Deuxièmement,  je n’avais pas ce sentiment d’urgence de connaître la suite, ni un gros attachement aux personnages, que je ressens parfois lors de mes lectures.  Je ne passais pas mes journées à avoir hâte de retrouver l’univers de It.  J’avais donc souvent de la difficulté à me replonger totalement dans l’histoire.

Finalement, dernier petit point que j’ai moins aimé, c’est le style un peu lourd de l’écriture de l’auteur, mais ce dernier point c’est quelque chose que je retrouve à chaque fois que je lis un Stephen King et est-ce que j’ai vraiment le goût de critiquer le maître de l’horreur 😉

J’ai quand même lu les 1090 pages (sans en sauté une je vous le jure) et même si je suis très tenace (orgueilleuse ou incapable d’admettre la défaite) si je n’avais vraiment pas aimé je crois que j’aurais abandonné.

J’ai vraiment aimé comment les descriptions de l’auteur, mais on l’a dit c’est le maître, on imagine vraiment très bien toutes les créatures et toutes l’angoisse des personnages dans certains moments.

J’ai aussi vraiment aimé le thème de l’enfance qui est abordé dans ce roman.  Ça décrit très bien comment sont les enfants à être facilement effrayé, mais aussi être capable d’imaginer les meilleurs méthodes pour s’en sortir.  Comment ils n’ont pas conscience du danger parfois.  Une phrase du livre qui décrit bien ce que je veux dire.

«Be Careful»

«You can’t be careful on a skateboard, man.»

Enfin, je suis bien heureuse d’avoir persévéré, mais aussi  de pouvoir lire autre chose de plus léger J

Avez-vous lu ce livre?

Aimez-vous le maître de l’horreur?

Il y a le film aussi que j’ai jamais vu.  J’aimerais peut-être tenté de le regardé mais j’imagine que ça doit être assez gore comme film et je risque de le regardé la face derrière mes mains 😉

Parce que je fus traumatisée

1 Juin

Je vous avais un peu laissé tomber cette semaine, mais je n’avais pas de nouveau livre à vous partager, mais quand même j’avais envie de venir vous raconté un petit moment de ma vie de maman, mais qui est tout de même lié à la lecture.

Je vous ai déjà parlé que j’aime bien lire quelques histoire à mes filles.  La plupart du temps se sont des livres qu’elles se sont choisi elle-même à la bibliothèque et des fois c’est des drôle de trouvaille.  D’ailleurs des fois, ma plus vieille me ramène des livre religieux racontant la vie de certain saint, nous qui ne sommes vraiment pas pratiquant…

Cette fois, c’était l’histoire du Petit Poucet, que j’avais déjà lu, il y avait très longtemps parce que les éléments me revenait en les lisant.  Je ne sais pas si c’est le fait que je suis maintenant maman, ou que j’approche dangereusement de la trentaine (deviendrai-je une adulte raisonnable?)  Mais bon cette histoire m’a un peu traumatisé.

Premièrement, dès le début les parent n’ayant plus d’argent décide d’abandonné leur sept garçon dans la forêt (scénario déjà vu dans Hansel et Gretel en plus).  Bon est-ce qu’on pourrait m’expliqué comment abandonné ses enfants dans le milieu des bois pour qu’ils se fassent  mangé par les loups est moins cruelle que d’avoir de la difficulté à les nourrir?  En plus quand le Petit Poucet ramène ses frères à la maison grâce au petit caillou la première fois les parents venaient d’avoir de l’argent et donc pouvait les nourrir encore un peu!!!

Mais il y a pire, lorsque la pauvreté fut revenu les parents décidèrent encore de les perdre dans la forêt.  Même s’il avait regretté le dernier coup!!!  Et cette fois, ils ferment la porte à clé pour être sûr que le Petit Poucet ne ramasse pas de roche, il prend du pain et les oiseaux le mangent et finalement ils sont vraiment perdus.  Bon c’est comme Hansel et Gretel.

Maintenant, voici la différence entre les deux contes et c’est là que c’est de pire en pire.  Je ne sais pas si c’est parce que je connais plus l’histoire de Hansel et Gretel que ça me traumatise moins mais je crois que celle du Petit Poucet est pire.  Alors nos sept petits garçons sont perdus dans les bois, mais le Petit Poucet qui est franchement brillant (je crois que ses six frères ne sont franchement pas des lumières!!!) décide de monter au sommet d’un arbre et il voit la lumière d’une chaumière.  Malheureusement, pour eux, c’est la maison d’un ogre qui mange des petits garçons (non mais quand on n’a pas de chance).  Mais usant d’un peu de ruse, la femme de l’ogre qui est gentille (elle le regrettera peut-être) dit à son mari d’attendre au lendemain pour les tuer puisqu’il a des amis (ogre) qui viennent manger et que pour ce soir il a un mouton entier sur le feu (je ne savais pas que les moutons était de la nourriture d’ogre).  Maintenant, l’histoire prend une tournure de film d’horreur bien sanglant (et c’est la réflexion que j’ai eu et je me dis que ce n’est pas normal d’avoir ce type de réflexion quand tu lis une histoire pour endormir tes filles de 3 et 6 ans!!!)  Alors la femme
envoie les sept garçons dormir dans la même chambre des sept petites ogresses (qui, quand même l’auteur prend la peine de mentionné, sont déjà très méchante).  Alors encore une fois le futé Petit Poucet décide de changé leur bonnet contre les couronne des ogresses.  Et quand l’ogre, décide finalement de pas attendre au lendemain pour tuer les garçons, vient et dans le noir se fiant au couvre-chef ÉGORGE ses propres filles.  Pour être sanglant c’est sanglant.  Et ma fille, de dire Ouf il a tranché la tête aux filles et pas au garçon!!!!  (Non mais qu’elle belle leçons à donner aux enfants.)

Et Finalement, le Petit Poucet use de plusieurs ruse pour voler les bottes de sept lieu à l’ogre et tous sont or et reviens chez ses parents (les abandonneur d’enfant seront pardonné!!!) les bras chargé de tous ces trésors.

Je ne sais pas si c’est juste moi, mais que pensé vous de cette BELLE histoire pour enfants?

Peut-être qu’à l’origine les contes de Grimm et de Perrault n’étaient pas destinés pour les jeunes lecteurs?

J’ai bien hâte de voir ce qu’elles me ramèneront de la bibliothèque pour le moment c’est des livres de Disney qui sont pas trop mal habituellement, même si il y a des méchants, il ne tranche la tête de personne (Bon sauf la Reine de cœur qui le dit souvent, mais elle ne le fait pas LIVE).

La dame en noir: le roman

17 Mai

La dame en noir

Susan Hill

Titre original : The woman in black

Présentation de l’éditeur :

Angleterre, début du XXe siècle. Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune avoué londonien, est dépêché dans le nord du pays pour assister aux funérailles d’Alice Drablow, 87 ans, puis trier ses papiers en vue d’organiser sa succession.
À Crythin Gifford, village où Kipps pose ses valises, les habitants lui battent froid dès qu’il prononce le nom de feue Mme Drablow, unique occupante du Manoir des Marais, demeure isolée, battue par les vents et située sur une presqu’île uniquement accessible à marée basse.
Lors de l’inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence, un peu en retrait, d’une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongée par une terrible maladie. Il l’aperçoit ensuite dans le cimetière, mais elle s’éclipse avant qu’il ait le temps de lui parler…
Cette femme en noir, Arthur la verra de nouveau aux abords du manoir, une fois qu’il s’y sera installé pour commencer son travail. Mais se produisent alors nombre de phénomènes mystérieux qui ébranleront le jeune homme et feront vaciller sa raison…

Mon avis :

Voici un livre qui me tentait énormément depuis que j’avais vu la bande annonce du film qui était au cinéma cet hiver.  En plus, ma blogueuse d’amour Élodie a été enchanté par le film et j’avais lu une critique d’Hylvirio qui m’avait aussi convaincu.  Alors, finalement je n’ai fait ni une ni deux et je me le suis réservé à la bibliothèque.

Lorsque je suis allé le cherché, j’ai quand même été assez surprise par la petitesse du livre, c’est vraiment un roman très court et que j’ai lu extrêmement vite.  J’avoue que j’en aurais pris deux fois plus longtemps, car j’ai adoré le style.

À la suite de ma lecture, je me suis rendu compte que je n’ai jamais vraiment lu de livre traitant de phénomène surnaturel ou disons le franchement de fantôme et je me rends compte que j’adorerais en relire.  Alors si vous avez des suggestions je serais bien contente de les connaitre.

L’auteur, nous raconte vraiment bien cette histoire à l’ambiance très sombre.  Je n’ai pas lu beaucoup en soirée et j’avoue que dans une maison le soir quand tout est silencieux…je ne sais pas si j’aurais survécu 🙂  Je blague bien sûre.  Sans rire il y a des passages TRÈS stressant et angoissant et j’ai ADORÉ ÇA.

Maintenant, j’attends avec impatience le 22 mai parce que c’est la sortie DVD et je veux absolument voir le film, que j’imagine encore plus stressant et lugubre.  ATTENTION! Le popcorn risque de revolé 🙂 Et puis tout au long du livre je me demandais comment ça serait amené dans le film ou je m’imaginais la frayeur que j’aurais à tel ou tel passage,  je suis donc très curieuse de voir ça.  Et je vous fait un billet sur le film après mon visionnement c’est promis.

Un livre que je recommande et une auteur que j’ai bien aimé, mais je sais que ses autres romans ne sont pas du même style, alors je suis curieuse de la relire.  Et vous vous avez déjà lu Susan Hill?

Nuits d’enfer au paradis

27 Jan

J’aime bien les recueils de nouvelles, parce que c’est de lecture légère et surtout parce que ça permet de connaître de nouveau auteur.

Celui-ci m’avait tapé dans l’oeil (ah! mais pourquoi dont ;P )  Ben voyons, est-ce qu’il y a quelqu’un qui a vu le nom Stephenie Meyer sur la couverture!!!  Et bien moi je l’avais vu!!!

Nuits d’enfer au paradis (recueil de 5 nouvelles de 5 auteurs)

Titre original: Prom night from hell

En résumé: 5 nouvelles se déroulant le soir du bal des finissant

1- L’enfer sur terre, Stephenie Meyer (TO: Hell on earth) En résumé: Un bal des finissants où les couples se font et se défont et où le malheur frappe dès qu’une jolie inconnue fait sont apparition.  J’ai bien aimé cette nouvelle, mais ce n’est pas ma préférée du recueil (même si c’est signé SM)  un peu court pour retrouvé toute la passion qu’on aime de ses romans mais l’histoire était très original.

2- La fille de l’exterminateur, Meg Cabot (TO: The exterminator’s daughter) En résumé: Lorsque Marie s’apperçoit que sa meilleure amie est sous l’emprise d’un vampire elle doit l’exterminé, alors pourquoi pas au bal des finissant et avec l’aide d’un beau jeune homme.  Ma moins préférer du recueil, c’était pas si mal quand même , mais il faut bien qu’il y en ait une qui se retrouve en bas de l’échelle (n’importe quoi!)  je ne sais pas trop qu’est-ce que j’ai moins aimé peut-être le style de l’auteur (il faudrait que j’en lise d’autre de cette auteur) ou c’est peut-être la finale qui m’a moins charmé!

3- Le bouquet, Lauren Myracle (TO: The corsage) En résumé: Tous ce que Frankie voulait c’était que son ami Will l’invite au bal, mais avec le bouquet il faut vraiment faire attention à ce que l’on souhaite.  Ma Préférée!!!  J’ai adoré, j’aime beaucoup ce genre d’histoire ou les voeux formulé sont interprété d’une manière «différente»  Je dirais la plus creepy de toutes! Que dire de plus que j’ai Adoré 😀

4- Madison Avery et l’Ange des ténèbres, Kim Harrison (TO: Madison Avery and the Dim reaper) En résumé: Madison ne voulait pas aller au bal surtout depuis que sa mère l’a envoyé chez son père dans un trou perdu, mais lorsqu’un beau jeune homme l’invite à danser et à la raccompagné elle accepte même su on la met en garde de ne pas suivre les inconnus.  Aaahhh! quand on décide de défier l’autorité! Est-ce que vraiment il peut avoir quelque chose de bon qui découle d’un mauvais jugement?  C’est un peu ce que nous raconte cette histoire que j’ai bien aimé.  Et je me dit que je devrais peut-être essayé de dénicher autre chose de cette auteur.

5- Baisers Divins,  Michelle Jaffe (TO: Kiss and tell) En résumé: Miranda a beau avoir une force surhumaine, avec les garçons elle est nulle.  Elle préfère travailler que d’aller au bal, mais lorsqu’elle doit protéger une adolescente qui embrasse tous ce qui bouge, elle décide de l’amener au bal.  En relisant mon résumé, je crois pas qu’elle décide, mais que l’embrasseuse compulsive l’oblige à l’amener au bal et qu’elle décide de le faire pour avoir la paix!!  C’était la plus drôle des nouvelles j’ai adoré la «serial kisseuse».  Une autre auteur à recherché en fait!

Finalement, les recueils de nouvelle c’est vraiment mauvais pour ma liste de livre à lire qui vient de faire un bon phénoménal!!!  Et vous est-ce qu’il y a des auteurs que vous connaissez, adorez ou détestez dans ce recueil?  Et votre liste elle se porte comment depuis la lecture de ce billet?